Évalué DPC
OGDPC
Emergences s'engage avec :
ISH CFHTB ESH

Congrès

Zoom sur Marie-Madeleine Polomeni-Lucas

Marie-Madeleine Polomeni-Lucas

SÉMINAIRE DE PRÉ-CONGRÈS : « Soins douloureux chez les enfants »

Co-conférencière : Mme Anne-Sophie Restif

Mercredi 30 avril – Espace Encan, La Rochelle

Marie-Madeleine Polomeni-Lucas, tu es médecin anesthésiste et fais partie des pionnières de l’hypnose appliquée à la douleur, en particulier avec les enfants. Tu as largement contribué à la formation des soignants du CHU de Rennes en obtenant notamment le soutien de la Fondation de France en 2009. Installée à Toulouse depuis 3 ans, c’est avec beaucoup de plaisir que nous te retrouverons à La Rochelle pour ta journée de pré-congrès avec Anne-Sophie Restif “Soins douloureux chez les enfants“.

  •     Quels sont les particularités de la prise en charge d’un enfant avec l’hypnose (vs adulte) ?

Quand je pense à l’hypnose avec l’enfant, je ressens une technique forte mais aussi délicate. Le lien, indispensable à obtenir, est puissant et fragile, fluctuant et stable, et une observation fine et constante est nécessaire pour vérifier l’adhésion de l’enfant à la technique utilisée et la permanence de la relation. Puis il faut gagner la confiance pour pouvoir lui proposer un voyage, une histoire, qui doivent être plus forts et plus rassurants que la réalité hospitalière. Et là, l’imaginaire de l’enfant nous aide et nous dépasse rapidement, et parfois même nous donne des solutions. Il s’agit donc d’une relation subtile, délicate où les échanges sont constants et l’enrichissement bilatéral.

  • Les 5 sens sont devenus un classique de l’hypnose et de nos questions « zoom intervenant ». Si je te dis…

Visuel : les champs de tournesol sur les vallons du Tarn m’ont appelée et je suis allée à eux. Auditif : à l’arrivée du printemps, le cri des hirondelles m’accompagnaient quand j’allais à l’école, à Périgueux. Gustatif : qu’ils étaient bons ces poivrons grillés dans des sandwichs que ma grand-mère nous apportaient sur la plage, au soleil couchant de Tunisie… Olfactif : je respire à pleins poumons la mer bretonne et je remplis plusieurs boîtes, bien rangées dans mon lieu sûr. Et je les ouvre petit à petit pour avoir de la force, de l’énergie et de la joie de vivre sur cette terre merveilleuse. Kinesthésique : juste le bonheur d’être dans le rayonnement d’un bon feu de ma cheminée…

  • Le programme de La Rochelle vient de paraître. Quelle intervention ne manqueras-tu sous aucun prétexte ?

Lors de ce congrès, mes centres d’intérêts iront bien sûr vers les communications pédiatriques (Mme L.Ignace, Dr C. Lamy et la session pédiatrique du Samedi matin) mais aussi vers l’écoute d’autres outils : Dr G. Hubert, Dr O.Prian. Dans mon quotidien, je suis désarmée face aux soins aux enfants atteints de cancers, ou en soins palliatifs. Toutes ces communications retiendront mon attention pour me permettre de progresser. Et puis le plaisir de me laisser surprendre, de sortir du cadre.

  • De Rennes à Toulouse… d’un extrême à un autre ! Qu’est-ce qui te manque le plus de la Bretagne ? On compte sur toi pour la soirée de gala. Un indice sur ton déguisement ? ;)

Oui un départ rapide, d’un extrême à l’autre, pour rebondir, repartir d’une nouvelle énergie dans de nouvelles conditions. Ce qui me manque ? Mes amis qui m’ont accompagnée pendant ces 20 années passées en Bretagne dans la vie, au travail, avec l’hypnose et m’ont aidée à être ce que je suis maintenant. Cette amitié du quotidien ou presque est une force qui parfois me fait défaut à une si longue distance… Mais j’aime les défis ! Mon déguisement ? Après le rouge et blanc du Père Noël, le bleu et blanc seront tout à fait adaptés…