Aller au contenu principal

Lancement du Congrès Hypnose & Santé Paris 2023

Edito du Dr Claude Virot - Directeur de l'Institut Emergences

congrès 2023
Congrès
claude virot
Dr Claude Virot

" Bonjour à toutes et à tous,

La tradition des congrès est déjà longue à Emergences puisque le premier était à Saint-Malo en 2001 et le 12ème en mai dernier, lui aussi à Saint-Malo.

Entre temps, nous avons voyagé à Quiberon, à La Rochelle et même à Cancun au Mexique.

Et enfin - diront certains - Emergences organise son prochain congrès à Paris. Paris où l’histoire de l’hypnose a commencé, Paris qui a accueilli 4 congrès mondiaux en 1889, 1900, 1965 et 2015. Pour honorer cette prestigieuse histoire, ce congrès se devait d’être novateur et dessiner les lignes conductrices de l’hypnose du futur. Il s’appellera donc : « Semer les graines du changement ». Ce titre s’inspire d’une conception fondamentale chez Milton Erickson : chaque expérience hypnotique est porteuse de transformation, de changement, de nouveauté, mais il est souvent difficile de savoir à l’avance quelles graines vont germer et se développer.

Ce qui est sûr est que notre médecine souffre aujourd’hui et nous, professionnels de santé, sommes particulièrement affectés par un processus qui a vidé le monde du soin d’une partie de ses valeurs dont la plus fondamentale est la proximité avec le patient. Le moteur du soin est et doit rester la relation directe, immédiate avec celle et celui qui a besoin d’aide et qui est encore et toujours riche de ressources vivantes, même s’il n’est plus en capacité de les activer seul.

Alors le premier coeur de ce congrès sera l’Humanisme, comme au temps des grands idéaux du siècle des lumières. Penser chaque humain riche d’un trésor qui ne demande qu’a être activé, ouvert, révélé pour lui permettre de retrouver son intégrité corporelle, son intégrité individuelle, son intégrité familiale et sociale. Pour penser chaque soin, non seulement comme un temps de restitution de ses capacités, mais comme un tremplin pour grandir et s’épanouir.

Presque de manière évidente, le deuxième coeur du congrès sera l’écologie. Est-ce pour suivre une mode ? Rappelons-nous qu’en 2005, j’avais choisi pour titre du forum de la CFHTB : « Vers une écologie de la thérapie », en hommage à Grégory Bateson - père du modèle systémique, socle de l’interaction activée dans toute relation thérapeutique - qui a écrit en 1972 « Vers une écologie de l’esprit ». Par nature, l’hypnose est écologique en favorisant l’utilisation des ressources naturelles du vivant, en apprenant à chacun à mieux utiliser toutes les potentialités du corps et de la conscience. Par nature, l’hypnose est source de liberté et d’autonomie comme le montre le développement impressionnant de l’auto-hypnose.

Humanisme et écologie sont aussi des valeurs partagées par tous les acteurs du monde de la santé. Elles font partie intégrante de l’ADN d’Emergences qui s’est construit avec la volonté de relier des champs de la santé qui s’ignoraient les uns les autres. Et les 40 professions représentées à Saint-Malo ont prouvé, une fois encore, que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. Nous retrouverons à Paris cette même diversité, gage de coopération professionnelle. Nous entendrons aussi parler de thématiques essentielles  : la douleur bien sûr, qu’elle soit aiguë ou chronique - l’angoisse qui fige les ressources, la dépression, les troubles traumatiques, les deuils, les addictions, la santé sexuelle, les pathologies du sommeil…

Nous montrerons comment l’hypnose s’adapte à chaque âge la vie, de la naissance au grand âge qu’elle s’adapte aux couples et aux familles, qu’elle se combine dans des dosages variés avec la thérapie brève, la méditation, les thérapies par mouvement oculaires, les États du Moi…

Et comment, en améliorant ainsi la qualité de vie au travail,  elle favorise la prévention et la sécurité du patient.

C’est en semant ces graines hypnotiques d’humanisme et d’écologie que le futur du monde médical sera plus chaleureux et plus efficace. Bien sûr, il faudra des études scientifiques pour le prouver et le nouveau « Labo Emergences » y contribuera. Il faudra d’abord réunir toutes nos énergies et nos intentions pour semer ces nouvelles graines et leur permettre de s’épanouir. Ceci suppose, à chaque instant, de penser que le futur garde toujours une part de surprise et d’imprévisibilité.

En septembre 2023, ce congrès sera riche d’humanisme, d’écologie et résolument orienté vers le futur grâce à vos conférences, à vos ateliers, à vos expériences, grâce a tout ce que vous allez, une fois encore, oser partager.

Merci,
Claude