Évalué DPC
OGDPC
Emergences s'engage avec :
ISH CFHTB ESH

Congrès

Dr Stéphane Charré – Acceptation et engagement

Conférence – 40 min

Méditation sur l’hypnose

L’hypnose et la méditation partagent une histoire séculaire, remontant probablement aux origines de l’humanité et de la médecine. Et ce n’est probablement pas pour rien que ces deux techniques/procédés/outils sont toujours et régulièrement présents comme bases essentielles de guérison et de bien-être.
Donner une définition consensuelle à l’une comme à l’autre est un défi que je ne relèverai pas dans cette conférence. Toutefois, je propose d’aborder les notions de présence, de jugement et de semis.
De la maladie à la guérison ou au bien-être, le chemin est impermanence. Incertitude du temps que cela prendra, incertitude de l’espace nouveau à créer. En utilisant la métaphore du deuil et les étapes qui y mène, je propose un questionnement sur les places que peuvent prendre l’hypnose et la méditation dans l’accompagnement d’un malade.
Vue de l’extérieur, qu’est-ce qui diffère entre un méditant et une personne pratiquant l’auto-hypnose ? Et de l’intérieur, qu’est-ce qui rapproche le méditant de l’auto-hypnotisé ?
A partir d’un ici et maintenant commun, j’envisagerai l’hypnose et la méditation comme sources d’acceptation et d’engagement pour le patient mais également pour le thérapeute. Sources qui permettent, après que l’eau ait été purifiée aux filtres de rituels, d’irriguer de nouvelles forêts…

Objectifs :

  • Comprendre les éléments qui rapprochent l’hypnose et la méditation
  • Envisager leur utilisation pour accepter et s’engager
  • Ne rien faire d’autre et attendre que ça pousse

Atelier – 3h

Comment semer une forêt ?

Méditer pour accepter, s’hypnotiser pour s’engager.
Voici comment semer une forêt.
D’abord trouver un terrain propice. Le vôtre. En accepter la nature, le sol, les reliefs. Apprendre à préparer la terre, ôter quelques pierres gênantes, les déplacer ou les mettre sur le côté pour faire un muret. Créer un microcosme favorable.
Apprendre à fertiliser la terre pour lui permettre d’accueillir les graines. Glands, châtaignes, faines, noisettes, pommes. Agaves, sycomores, Poinsettia, acacias, yuccas. Semer des graines variées pour enrichir et utiliser la biodiversité comme source d’énergie. Connaitre les potentiels de germination. Savoir attendre que la graine accepte de germer. Persévérer en semant de nouveau les mêmes graines ou accepter d’en changer. Purifier l’eau. Arroser avec cette eau pure. Attendre. Ne rien faire. Utiliser l’intention pour faire circuler la sève. Observer les premières feuilles. Accompagner la venue de nouvelles. Tirer l’énergie des racines et utiliser la chlorophylle pour l’enrichir.
S’envoler à travers les yeux d’un oiseau ou d’une mouche et profiter de cette forêt.
Parcourir votre forêt tel un gardien, un garde forestier, un jardinier ou comme un simple promeneur observateur. Prendre un bain de forêt.
Et sourire.

Objectifs :

  • Observer ce qui est
  • Métaphoriser l’acceptation
  • Construire l’engagement