Évalué DPC
OGDPC
Emergences s'engage avec :
ISH CFHTB ESH
Bibliothèque

QUAND LE CHIRURGIEN DEVIENT HYPNOTHÉRAPEUTE

Le 15 juin 2018 par Dr Laurence Derieux
Congrès Saint-Malo 2018 - Chirurgie - Douleur - Enfant

Introduction pour expliquer pourquoi un chirurgien a ressenti le besoin de se mettre à l’hypnose et de se former aux différentes techniques.
Description du protocole pre/per et postopératoire : explication en préopératoire du protocole à l’enfant et aux parents ; choix d’un doudou courage parmi une liste de 10 différents ; remise d’une photo du doudou courage. Explication d’une tenue de bloc différente pour le chirurgien des autres personnels du bloc (photo à l’appui) ; remise d’un questionnaire aux parents et à l’enfant ; ceci pour permettre au chirurgien de mieux rentrer en contact avec l’univers de l’enfant en particulier et de connaître ses craintes, pour apaiser au mieux.
Explication du déroulement le jour du bloc (avec films à l’appui) : descente jusqu’au bloc à pied avec leur enfant ; prise en charge par le chirurgien de l’enfant jusqu’à la salle de bloc pour éviter les multiples intermédiaires qui stressent les enfants.
Description de différentes techniques de communication hypnotique en fonction de l’âge de l’enfant avec films à l’appui (bercement de tout petits, vidéos, imagination, dessin…).
Passage du chirurgien en chambre pour la remise du diplôme du courage et explications devant les parents et l’enfant (renforce le lien).
Description des résultats de l’étude faite chez l’ensemble des parents dont l’enfant a été opéré par le même chirurgien sur l’ensemble de l’année 2017 à l’hôpital privé de St Martin à Caen qui se renseigne sur le degré de satisfaction de la prise en charge et du ressenti et la différence du stress de l’enfant en pré et postopératoire dans le cas où il a déjà été opéré sans cette technique.
Comparaison de ces résultats par rapport au vécu de l’enfant en per-opératoire noté systématiquement par le chirurgien. Retour des soignants depuis la mise en place de ce protocole dans leurs conditions de travail et leur vécu face au stress familial Conclusion pour insister sur la prise en charge hypnotique au bloc opératoire en pédiatrie pour améliorer le confort des soignés et des soignants.

Objectifs
• Description du protocole pour le développer dans d’autres structures.
• Favoriser la communication parents/enfant/chirurgien
• Résultats objectifs sur le vécu enfant /parents

Mots-clés
Anesthésie générale, Anxiété, Bloc chirurgical, Enfant, Hypnose conversationnelle, Pédiatrie

Partager ce contenu