Évalué DPC
OGDPC
Emergences s'engage avec :
ISH CFHTB ESH
Bibliothèque

Oser pratiquer l’hypnose en médecine générale

Le 15 juin 2018 par Drs Michel Bienvenu, Pierre Le Grand et Gaëlle Paumelle
Congrès Saint-Malo 2018 - Médecine Générale

Cet atelier propose aux médecins généralistes d’échanger autour des différentes façons d’intégrer les outils hypnotiques à leur
pratique quotidienne.
En partant de cas concrets, nous vous proposons d’illustrer l’intégration de l’hypnose dans le temps de consultation. Que ce
soit dans des situations aiguës ou chroniques, d’aspect plutôt somatique ou psychologique, nous verrons comment le recours à
l’hypnose peut être un outil utile pour le généraliste et surtout pour son patient.
Dans sa pratique quotidienne, le médecin généraliste fait face à des situations variées et doit sans cesse s’adapter. L’hypnose est
un moyen d’accompagner les patients vers leurs solutions personnalisées. De par sa posture de médecin traitant, de médecin
de famille, le médecin généraliste a souvent une bonne connaissance de son patient et de son contexte de vie. Son intervention
thérapeutique peut donc intégrer ces dimensions systémiques.
Si le temps de consultation est généralement court, le médecin généraliste a l’avantage d’être un soignant de premiers recours. Il
peut commencer à accompagner le patient dès le début des symptômes. Il peut également adapter le rythme du suivi au contexte
et ainsi revoir le patient en intégrant une démarche stratégique.
À travers les témoignages de 3 médecins généralistes, nous échangerons autour des indications, des outils utilisés mais également
des aspects organisationnels et pratiques.

Exercice Démonstration
• Plusieurs situations cliniques seront présentées pour illustrer l’utilisation de l’hypnose dans des situations de médecine
générale.

Objectifs
• Échanger autour de la pratique de l’hypnose en médecine générale
• Donner des outils pratiques dans diverses situations fréquentes de médecine générale
• Intégrer une stratégie thérapeutique « hypnotique » au suivi « classique »

Mots-clés
Médecine générale, Communication

Partager ce contenu